vendredi 25 février 2011

60's Soul: Eddie & Ernie "Lost Friends"



Parmi les duos masculins dont regorgeait cette 60's era, à l'image de Sam & Dave pour les plus représentatifs et qui sont restés dans l'histoire, à l'inverse de beaucoup d'autres, qui ont brillé le temps d'un hit aussi éphémère soient-ils, mais en étant tout aussi brillant. Comme Pic & Bill, ainsi que Sam & Bill ou The Exotics, the Dynamites ou encore The Wallace Brothers... La liste peut-être longue encore! Eddie & Ernie font partie de ces merveilleux duos qui ont été oublié, injustement par l'histoire de la Soul Music? Ils ont été redécouvert par l'illustre Dave Godin avec ses compilations "Deep Soul Treasure" ou encore avec une superbe réédition single sortie chez Daptones, le label de l'incontournable Sharon Jones: avec deux morceaux inédit et unissued avec en prime une très belle pochette 45', ces deux titres avaient été dépoussiéré au préalable par Kent dans ses bonus CD'. Il s'agit de l'excellent "Bullet Don't Have Eyes" et d'une autre version de Dee Clark "In These Very Tender Moment", un chef d'oeuvre de Deep Soul.


Eddie & Ernie, de leur noms complets Edgard William Campbell & Ernie johnson Jnr, sont originaire de Phoenix en Arizona ou ils ont débuté comme beaucoup de leur contemporains aux seins de groupes Gospel et de formations diverses tel que The crusaders, The Heavently Travelers et The Little Worley & The Drops. Puis en duo sous les noms de The Sliding Door ou encore The New Blood, pour devenir enfin Eddie & Ernie. Ce sera vers 1963 qu'ils enregistreront leur premier titre. Mais c'est seulement vers 1964 qu'ils obtiendront leur seul véritable succès R'n'B de leur carrière, qui ne fût pas non plus un méga-hit. Intitulé "Time Waits For No One" qui est sorti sur plusieurs labels différents. le premier sur un petit label local appelé Tomorrow, à New-York, ensuite pour une plus grande diffusion national, sur Eastern, une des divisions de l'excellent label Sue recordings, toujours dans la même ville ou ils enregistreront beaucoup de singles et par la suite, ce disque sera même repressé sur le célèbre label de Chicago Chess. ce morceau est une ballade R&B assez représentative de leur carrière, mais d'un point de vue personnel, la face B de ce single est bien plus intéressante, "That's The Way It Is", de par son style très 60's Go Go, avec son petit thème au piano en introduction et qui se poursuit tout au long du morceau, le duo nous livre ici une bien belle performance vocale. Un très bon single de Soul, simple et très efficace, qui n'a absolument aucune valeur et que l'on peut se procurer aisément.


Toujours pour ce même label Eastern, Ils enregistreront l'année 1965 d'autres singles tout aussi intéressant comme ce chef d'oeuvre de Deep Soul "I'm Going For Myself" compilé par Dave Godin dans les séries "Deep Soul Treasure" que nous avons évoqué et ce sera sûrement leur titre d'anthologie pour certains, mais pour d'autres ce sera dans un registre plus Northern Soul "I Can't Do It", un classique du genre. Que ce soit dans le registre uptempo ou ballade, on peut admirer les qualités vocals du duo. Pour ma part, ce sera un autre single sortit la même année qui retiendra mon attention, une autre ballade Deep Soul que l'on retrouve en face B d'un titre appelé "Turn here" qui est sortit deux fois avec deux face B différente comme ce sublime "I'm A Young Man" avec sa guitare envoûtante, d'ailleurs jouée par Eddie Campbell lui même et sa réverbe au son incroyable, dont on ne se lasse pas. "The Cat", est l'autre face B de ce "Turn Here", un morceau dans un style qui pourrait se rapprocher de ceux produit alors à Chicago, façon Major Lance ou Billy Butler... Qui n'est d'ailleurs pas dépourvu de charmes. Avec une petite précision, il existe aussi sur l'autre face de "Im Going For Myself" pour le côté anorak et collectionneur.


Mais le single qui retiendra toute mon attention est sorti sur le label Columbia uniquement en pressage promotionnel (pressage destiné aux dj de radio seulement), cette major ne l'a même pas sorti en single officiel et il s'appelle "Dogone It", un titre de R'n'B très puissant (Stomper) qui ne sera pas pour déplaire aux aficionados de R'n'B Northern, de par sa son orchestration puissante et sophistiquée et plus particulièrement sa section cuivres qui est impressionnante, avec un vocal toujours à la perfection auquel le duo nous a habitué, des arrangements signé du célèbres producteur et arrangeur Northern Soul Robert Banks aka Mr "Mighty Good Way". Quand à son autre face, une fois de plus, elle est toujours aussi somptueuse dans son registre ballade Deep Soul, voire Beat Ballad, la frontière est mince parfois, intitulée "Falling Tears (Indian Drums)" et apparemment ce fût un des morceaux que le duo considérait comme leur plus belle réussite. Il est vrai que dès que l'on écoute cette chanson, on peut aisément affirmer que l'on se trouve en parfait accord avec eux. Un titre de toute beauté et d'une grâce absolu! Mais malheureusement pas d'écoute pour ce titre...


Parmi leur morceaux les plus rares et les plus recherchés par les collectionneurs de Rare Soul, "Indication" n'est malheureusement pas sorti aux Us de son temps, mais ce morceau existe sur un pressage de l'excellent label Outre-Manche qui fût très important d'un point de vue historique, grâce a son catalogue exceptionnel, il s'agit de l'excellent Jay Boy Uk, un label souvent snobé et considéré comme vulgaire represse, mais qui qui a sûrement contribué à faire découvrir d'incroyables morceaux Northern Soul durant les 70's aux même titre que Grapevine Uk. Et rappelons le, certains de ces morceaux n'étaient jamais sorti auparavant en Angleterre en format single. De nos jours ce disque peut atteindre des prix relativement élevés depuis qu'il a été compilé par le label kent "Classiest Rarities Vol.3".


Comme beaucoup de leur contemporains, ils poursuivront leur parcours jusque dans le début des 70's, avant de mettre un terme à leur carrière prolifique, faute de succès dans cette période intéressante, appelée Crossover, avec des enregistrements pour d'autres labels tout aussi intéressant, tel que Buddah ou Revue, avec de bien belles réussites à l'image de "Hidding In Shadows"/"Standing At The Crosroads" en 1971. Si vous vous intéressez à ce duo, le label Kent a également sortit une compile CD' retraçant leur parcours avec tous ces morceaux évoqués dans cette chronique, intitulée Eddie & Ernie "Lost Friends" CDKENT 214.

Par Early Sounds

2 commentaires:

  1. If you need your ex-girlfriend or ex-boyfriend to come crawling back to you on their knees (even if they're dating somebody else now) you must watch this video
    right away...

    (VIDEO) Get your ex back with TEXT messages?

    RépondreSupprimer